Jean-Michel ALBEROLA, Un groupe,
2007 © Adagp 2012




Jean-Michel ALBEROLA, L'espérance à un fil, © Adag, 2012

informations pratiques

Ouverture au public

Du 24 mai au 6 octobre 2012
Fonds régional d'art contemporain
de Picardie

45, rue Pointin à Amiens
du lundi au vendredi, de 14h à 18h sauf les jours fériés
ouvert le samedi de 14h à 18h
les jours de visites commentées
(voir rubrique ci-dessous)
www.frac-picardie.org


Du 15 mai au 6 octobre 2012
Maison de la culture d'Amiens

2, place Léon Gontier à Amiens
du mardi au samedi de 13h à 19h,
et le dimanche de 14h à 19h
pour les périodes du 11 au 17 juillet
et du 16 au 19 août de 14h jusqu'à la fermeture du cinéma
fermeture le 14 juillet et du mercredi 18 juillet au soir au mardi 15 août inclus
maisondelaculture-amiens.com




Vernissage
le jeudi 24 mai 2012
à 18h à la Maison de la Culture d’Amiens
à partir de 19h au Fonds régional d’art contemporain de Picardie
cocktail avec le concours des champagnes Roederer



Rencontre avec Jean-Michel Alberola
le samedi 22 septembre 2012
à 15h30 au fracpicardie
et à 17h à la Maison de la Culture
suivie à 18h à la Maison de la Culture – Cinéma Orson Welles de la projection de « Koyamaru, l'été et l'automne »



Koyamaru
Durant trois ans, Jean-Michel Alberola s'est rendu de manière régulière au Nord-est du Japon dans le village de Koyamaru pour y filmer, au rythme des saisons, la vie de riziculteurs animée par la tradition et confrontée à la globalisation économique ; deux documentaires ont ainsi été produits en 2009 « Koyamaru, l'hiver et le printemps » et en 2010 « Koyamaru, l'été et l'automne ».

projections à la Maison de la culture – Cinéma Orson Welles
samedi 26 mai 2012 à 18h et samedi 22 septembre 2012 à 18h
au terme de la rencontre avec l'artiste




Visites commentées
de l'exposition
parcours des deux expositions proposé
les samedis 26 mai, 16 juin, 7 juillet, 22 septembre 2012 à 15h30 au fracpicardie
et à 17 heures à la maison de la culture le samedi 18 août à 15h30 au fracpicardie uniquement




Rencontre découverte de l'exposition
Pour les enseignants et les responsables de groupes constitués
le mercredi 23 mai à 14h30 au fracpicardie
et à 16 heures à la maison de la culture
Pour les animateurs des centres de loisirs le jeudi 31 mai à 9h30 au fracpicardie




Accueil des groupes scolaires et constitués
sur rendez-vous auprès du service des publics du fracpicardie : 03 22 91 66 00
ou de la Maison de la culture d'Amiens : 03 22 97 79 41




Un catalogue
est édité à l'occasion de cette exposition, en vente dans les lieux d'exposition

Cette publication et l’exposition ont bénéficié du soutien
de la Direction régionale des affaires culturelles,
du Conseil régional de Picardie
et d’Amiens Métropole




ponctuation 9
Jean-Michel Alberola,
éclairage en groupe

néons, dessins muraux et œuvres sur papier

Amiens
fonds régional d'art contemporain de picardie
maison de la culture d'amiens


Après la divulgation de l'ensemble des dessins dédiés au Gilles de Watteau « Qu'y a-t-il dans les poches du Gilles » en 1996, l'installation de seize peintures murales « il parle, je peins » en 1998, puis les affiches conçues en 1999 pour Weimar – capitale européenne de la culture, le fonds régional d'art contemporain de picardie accueille à nouveau Jean-Michel Alberola pour un projet rétrospectif co produit avec la Maison de la Culture d'Amiens : celui du rassemblement de ses néons réalisés de 1995 à aujourd'hui.

Dans deux sites aux topographies distinctes – une salle à la Maison de la Culture et une succession de six au fracpicardie, une trentaine d'œuvres essentiellement lumineuses ou intégrant un néon compose deux entités complémentaires autour du titre de l'exposition « éclairage en groupe ». Répétée dans chaque lieu sous la forme d'un dessin mural, cette adresse ouvre le propos de l'artiste sur une observation attentive du monde. Ainsi évoque-t-il les pensées singulières qui le parcourent, les évènements qui l'agitent ou bien les enjeux politiques et économiques actuels qui le transforment. Tant par l'acuité des aphorismes que par le caractère énigmatique des formes que l'artiste énonce et associe dans chaque œuvre, le propos critique et sa dimension utopique sous-jacente en appellent toujours chacun, à partir de sa conscience du monde, à s'interroger sur les relations actives ou annihilées des groupes et des individus qui les constituent.

Seule ou associée aux multiples techniques ou médiums employés habituellement par l'artiste, du dessin à la sculpture, de la peinture à l'installation, la ligne lumineuse du néon, textes et/ou contours, suscite par son énergie, ses caractéristiques techniques et son esthétique propre, de nouvelles dimensions que l'artiste investit pour enrichir la rhétorique de son propos et les modalités du dessin.

au frac picardie

NEONS • RIEN • NE/PAS • MAIN • LA PAUVRETE EST UNE IDEE NEUVE EN EUROPE I • LA QUESTION DU POUVOIR EST LA SEULE REPONSE • LA CONSCIENCE CLAIRE • UNE SEULE LIGNE • SANS INTERET • LITTERAL • COM.MERCE • STRATEGIE STRATECIRQUE • NI LA LOI, NI LA GRACE • CHEZ DANIEL • LA PENSEE ET LA VISION DE SAMUEL BECKETT • HOLDERLIN – DIE HARMUT • ROEDERER • LUXE • L'EFFONDREMENT DES ENSEIGNES LUMINEUSES • UNE FAMILLE I • L'ESPERANCE A UN FIL • LA SORTIE EST A L'INTERIEUR • ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUTOPIE UN CONTE POUR ENFANTS • DESSINS MURAUX • ECLAIRAGE EN GROUPE I • LA PEUR, LA DESTRUCTION ET LA BONTE • DESSINS ET VITRINES • PROPOSITION POUR UNE FATIGUE JOYEUSE • A ROULETTES • BOB DYLAN (ELECTRIFICATION DE LA TRADITION)

à la maison de la culture d'amiens

NEONS • RIEN • UN GROUPE I • UN GROUPE II • LA PAUVRETE EST UNE IDEE NEUVE EN EUROPE • HUILE SUR TOILE • CE QUI MANQUE A CHACUN • TOI-MEME • 1968 • UNE FAMILLE II • DESSIN MURAL • ECLAIRAGE EN GROUPE II • DESSINS ET VITRINES • A ROULETTES

Œuvres atelier de l'artiste et fracpicardie
prêts du Centre National des Arts Plastiques,
du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris,
de la Fondation Cartier, des Galerie Daniel Templon et Claudine Papillon, et collections privées.

Cette exposition s'inscrit dans le programme « ponctuations » conçu par le fracpicardie au sein de l'opération « dessiner – tracer, le dessin dans tous ses états » à l'initiative de l'Association des conservateurs des musées du Nord-Pas de Calais.

  diaporama de l'exposition
  ponctuations
  dessiner-tracer | musénor